ETUDE LIEUX INTERNEMENT 1938-1945

Fiche de renseignements - CA73494
Camp d'internement : Saint-Sulpice (-la-Pointe, l.d. Pescayres)
Département Tarn     Région Midi-Pyrénées
Commune Saint-Sulpice (-la-Pointe, l.d. Pescayres)     Arrondissement
Nom du Lieu     Canton
Appellation officielle

(Camp de réfugiés belges, mai 1940)
Centre de séjour surveillé (octobre 1940 - 23/08/1944)
Centre de triage (été 1942)

Durée

Mai 1940 - 23/08/1944 (libération par les résistants)

Locaux et Bâtiments

20 baraquements en bois ouverts au courant d'air et 2 bâtiments en pierre entourés de barbelés
Baraque 19 réservée aux droits communs

 
Chef du Camp  
Catégories d'internés
Motifs

(Réfugiés belges, mai 1940)
"Individus Indésirables" (français et étrangers")
Criblage des familles juives étrangères avant déportation (été 1942)

 
Effectif

Capacité d'accueil : 2400 internés

(Mai 1940 - 21/09/1940 : 1500 réfugiés belges)

29/01/1941 : arrivée des premiers internés, 255 communistes et syndicalistes (en provenance du camp de Rivel)
21/02/1941 : 1047 internés
Novembre 1941 : 800 internés
15/12/1941 : 1463 internés (758 communistes, 705 syndicalistes)
Fin Décembre 1941 : 920 internés

12/07/1943 - 13/07/1943 : 57 internés évadés
1er août 1943 : 685 internés

Fin juillet 1944 : 623 internés
30/07/1944 : Le camp est vidé
16/08/1944 : 320 internés résistants

Total (1941 - 23/08/1944) : 4600 internés (dont 846 déportés vers les camps allemands)

1944 : nombreuses évasions

 
Nationalité

Français
Russes
Polonais
Allemands
Autrichiens
Belges
Hongrois
Tchécoslovaques

 
Mortalité  
Transfert(s)

12/02/1941, 06/03/1941, 02/04/1941, 10/07/1941, 31/07/1941, 04/11/1941, 24/11/1941, 13/12/1941 : départ de 200 internés dangereux pour les camps algériens de Boussuet, Gjelfa, Brenien Bou Rzg

07/02/1941 : arrivée de 293 hommes du camp d'Oraison
15/02/1941 : arrivée de 425 internés en provenance de Chibron

Les internés pour motifs économiques sont transférés à Fort Barraux (juin 1942 : 64 internés, 18/11/1942 : 170 internés)
29/06/1942 : arrivée de 207 étrangers d'origine russe (181 seront libérés le 05/07/1942)
26/08/1942 : arrivée de 226 Juifs arrêtés dans le Tarn
02/09/1942 : départ de 223 Juifs pour Drancy

09/03/1943 : départ de 54 internés pour les chantiers Todt
14/03/1943 : départ de 192 internés (86 évasions) pour les chantiers Todt
15/03/1943 : départ de 48 internés pour les chantiers Todt
29/03/1943 : départ de 83 internés (35 évasions) en direction de Royan, La Rochelle et Bayonne

30/07/1944 : 623 internés sont remis aux autorités allemandes pour "une destination inconnue" (camp de Buchenwald)

 
Déportation

convoi n° 30 du 09/09/1942 (Drancy - Auschwitz) : parmi les déportés sont présents 126 internés de Saint-Sulpice
convoi n° 31 du 11/09/1942 (Drancy - Auschwitz) parmi les déportés 93 personnes (49 h, 44 f) de Saint-Sulpice)

 
Annexes

Prison de Castres, la "baraque 21" dépend du camp de saint-Sulpice
Novembre 1943 tous les détenus politiques de la prison de Castres sont envoyés à la prison de Gaillac
Hôpital d'Albi

 
Camp de rattachement  
Vestiges/Stèles  
Iconographie
Source AN F7 15086 AJ40 1231 Moine, André, Déportation et résistance en Afrique du Nord (1939-1944), Paris, Éditions sociales, 1972. Terre d’asile, terre d’exil. Réfugiés et internés dans le Tarn pendant la seconde guerre mondiale, une page d’his